Le coach et le mentor utilisent les mêmes compétences et ont la même approche. C’est d’ailleurs pour cette raison que les clients ont souvent tendance à les confondre. Pour comprendre la différence, il convient de prendre, point par point, les différentes facteurs qui font la différence entre les deux.

Différence n°1

Le coaching est axé sur les tâches :

l’accent est mis sur des problèmes concrets, tels que : la gestion plus efficace, la prise de parole plus articulée ou encore l’apprentissage de la réflexion stratégique. Pour arriver à cet objectif, il convient de se tourner vers un expert en contenu (c’est-à-dire le coach) pour apprendre et aider une personne à développer ses compétences.

Le mentorat est axé sur les relations :

il vise à créer un environnement sûr dans lequel le mentoré partage les problèmes qui affectent son succès professionnel et personnel. Bien que des objectifs d’apprentissage ou des compétences spécifiques puissent service de base à la création de ces relations, son objectif ne se limite pas à ces domaine. Le mentorat peut, par exemple, toucher à la confiance en soi, la perception de soi ainsi que l’influence personnelle exercée sur le professionnel.

Différence n°2

Le coaching est à court terme :

un coach peut aider le coaché pour atteindre le succès pendant une courte période, peut être même sur quelques sessions, si nécessaire. Et si le coaching dure aussi longtemps que nécessaire, en fonction du but du coaching, il ne dépasse généralement pas plusieurs semaines.

Le mentorat est toujours à long terme :

pour réussir, le mentorat requiert du temps pendant lequel les deux acteurs peuvent apprendre à mieux se connaitre et apprendre à créer un climat de confiance qui donne naissance à un environnement sain. Grâce à ces conditions le mentoré pourra se sentir en sécurité et sera capable de partager plus profondément et sincèrement ses véritables problèmes. Ce qui est essentiel pour que le mentorat sache exactement quelles sont les différentes barrières qui l’empêche jouir de résultats optimaux et de succès. Généralement, le mentorat peut durer de neuf mois à un an, et même plus.

Différence n°3

Le coaching est axé sur la performance :

l’objectif du coaching est d’améliorer les performances d’une personne. Cela implique d’améliorer ses compétences actuelles ou d’acquérir de nouvelles compétences. Mais une fois que le coaché a acquis les compétences nécessaires, le coaching n’est plus nécessaire.

Le mentorat est axé sur le développement :

le but du mentorat est de développer l’individu, non seulement pour son travail actuel mais également pour son travail, dans l’avenir. Cette différence permet également de réduire les éventuels conflits entre le responsable de l’employé mentoré et du mentor ainsi que le gestionnaire et du mentor.

Différence n°4

Le coaching ne nécessite pas de préparation:

il peut être effectué presque immédiatement sur n’importe quel sujet. Si une entreprise souhaite être accompagné, il faut certes un minimum de préparation, mais ce dernier ne demande nécessairement pas beaucoup de temps avant de pouvoir être mis en œuvre.

Le mentorat nécessite une phase de conception :

afin de déterminer l’objectif stratégique du mentorat, il est nécessaire d’avoir un maximum de préparation : pour connaitre les domaines où doivent se concentrer la relation, les modèles spécifiques de mentorat ainsi que les composants spécifiques du mentorat.

 

Catégories : Coaching

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *