Lorsque l’on doit faire face à certaines situations, des troubles du comportement peuvent surgir. Tous les tracas de la vie quotidienne peuvent emmener une personne à avoir des souffrances au niveau psychique.

Les troubles psychiques peuvent nuire à la vie et à l’activité de la personne qui en souffre. Pour essayer de retrouver un certain équilibre dans sa vie, cette personne doit consulter un professionnel. Cependant, le terme psy est devenu très général. Aujourd’hui il est possible de confondre le métier de plusieurs spécialistes en matière de psychologie sous le mot « psy ».

Quel professionnel choisir pour traiter des troubles psychiques ?

Dans le domaine de psychologie, on rencontre le psychiatre qui est un médecin pouvant prescrire des médicaments et traite des pathologies graves. Il a également les psychanalystes qui sont des personnes formées en psychologie.

Et enfin, il y a les psychologues cliniciens qui sont des spécialistes diplômés en psychologie. Si une personne fait face à des troubles psychiques légers, il lui faut contacter un psychologue clinicien à Bruxelles. Le rôle de ce psychologue est d’assister toutes personnes souffrant de troubles psychiques et de l’orienter pour trouver la meilleure solution à ses problèmes. Contrairement au psychiatre, le psychologue clinicien ne peut pas prescrire des médicaments pour traiter son patient.

Le rôle concret du psychologue clinicien

Le psychologue clinicien fait une appréciation de l’état psychologique d’une personne psychiquement troublée. Pour se faire, il élaborera des méthodes de soins et des approches diverses pour un traitement personnalisé de ses patients. Au final, le psychologue clinicien aura pour objectif de rétablir l’équilibre psychique de son patient. Lors des séances qu’il aura à effectuer avec un patient, le psychologue clinicien essayera d’identifier les besoins et les espoirs de la personne.

Le psychologue clinicien apportera alors les réponses aux problèmes psychiques de son patient grâce à ces entretiens. Il est possible que le recours au service d’un psychologue clinicien ne soit que temporaire. En effet, il existe des troubles psychiques passagers, lier au stress ou à une dépression. Dans le cas contraire, des traitements plus longs peuvent être préconisés à un individu si son cas s’avère être plus grave.

Les méthodes employées par un psychologue clinicien

Le psychologue clinicien ne se contente pas de regarder un problème et d’en donner la solution. Le travail du psychologue clinicien est d’établir le profil psychologique de son patient en le prenant en compte dans sa globalité. Pour traiter un cas, le psychologue clinicien aura à déployer toutes les cartes en sa possession pour obtenir le maximum d’information sur son patient.

Les paramètres liés à l’environnement du patient, qui l’ont conduit à avoir des troubles psychologiques, doivent être révélés lors diverses investigations. Il n’est pas rare qu’une personne souffrant d’un déséquilibre psychique ait du mal à communiquer ses sentiments profonds. Le psychologue clinicien, dans ces cas-là, est autorisé à recueillir des informations auprès de la famille ou de l’entourage de son patient. Le psychologue clinicien doit être apte de déceler tout type de communication émanant de son patient. EN effet, dans son métier, le psychologue clinicien doit beaucoup communiquer, mais cette communication n’est pas que verbale.

Catégories : psychologie

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *